Son site ici : http//:o-o—o—o.se

2015
Géométrie de l’imprévu

Je travaille sous le nom de o-o—o—o

J’utilise les techniques textiles dans la largeur, je tisse, couds, tricote, crochète, feutre.

J’entretiens une relation physique avec la matière, faite d’infidélités, en rupture avec l’objet comme œuvre. Je cultive la répétition, je remplis le temps ou l’espace de mot ifs comme support de pensée. L’objet n’est qu’un moyen à mettre en œuvre dans un e n v i r o n n e m e n t . C o m m e t o u j o u r  s l e s f i l s s ‘ e n t r e c r o i s e n t .Ils s’enchevêtrent selon les espoirs des gens.

je me laisse prendre au jeu du crochet et de la construction ».

Aujourd’hui vaille que vaille, je ne passe pas à travers les filets,

Dans Géométrie de l’imprévu, le volume est intuitif et la maille en proie au désordre quand la règle est d’arrondir les angles.
2013

| Homo non sapiens | Installation |

Au delà des lisières de la création textile, j’utilise ses techniques dans la largeur. Je tisse, couds, tricote, crochète, feutre. L’installation, le dessin animé, le montage vidéo, le jardinage peuvent faire parti de mes pratiques.
Je jette l’œil sur la société humaine, son organisation, ses composants, son comportement, ses aspirations. J ‘use du vrai que je raccommode.
Je coupe en biais et choisis de laisser le public agir pour faire œuvre.

Le point de départ de mon travail est l’expérimentation sur les formes que peut prendre l’art. Je pique et surpique. Je questionne la position de l’artiste par rapport à son public, de l’exposition par rapport au lieu. Je propose un va et vient entre imposer et lâcher prise.

Ma production se situe dans une direction où l’art peut se passer d’objet et où l’action prend une part primordiale.

 

Capucine Desoomer Homo non sapiens

Capucine Desoomer Homo non sapiens

« homo non sapiens » est un projet d’arts plastiques avec une installation, une action qui se déroule l’espace publique urbain .

Il s’agit :

  • d’une installation qui suggère le combat de l’individu avec sa propre nature. L’idée est de positionner des corps d’herbe essayant de s’extirper d’une masse , la terre elle même. Les corps sont crochetés avec un fil de rafia biodégradable, remplis ensuite de terre et de graines de gazon. Je cultive des formes humaines, je les fais pousser, j’en prends soin.
  • d’une intervention qui questionne chacun d’entre nous face à notre condition

L’idée est d’abandonner un bébé dans les allées environnant l’installation. « Laissé aux bons soins du public »

 

2012
Capucine-Desoomer

En lien avec le patrimoine qui m’entoure, je me réapproprie les techniques (maille, tissage, confection, feutre) pour les détourner à des fins non usuelles, dénuées de toute utilité.
Mon travail s’articule autour des relations entre le spectateur et l’oeuvre, soit par le biais d’une implication directe avec des projets participatifs comme la cheminée à palabres ou le tissage improvisé, soit par le jeu avec des sculptures expérimentables, comme avec le projet parure, ou par le ressenti et le questionnement.
J’ai un fort penchant pour l’expérimentation en tout genre, tant au niveau de la démarche que des réalisations. Je cultive un certain lâcher prise et laisse une part importante à l’improvisation dans la création. J’essaie de n’imposer aucune règle, sans trame ni chaîne, et souhaite vivement l’appropriation des oeuvres par les spectateurs à tous les niveaux, d’ailleurs je préfère le mot acteur à celui de spectateur.
Je souhaite l’échange en court de travail et essaie de mettre en place des rencontres avec qui veut pour discuter et collaborer lors de la création ou de la réalisation des projets. C’est un des points que l’on essaie de développer avec la ferblanterie association dont je fait partie à Lille, notamment avec les soirée hazardous.
Le nom que j’utilise est o-o—o—o car il est imprononçable, c’est l’oeuvre qui importe et non l’auteur.

Son site ici : http//:o-o—o—o.se

Son parcours

Formation
1995-1998 deux années à l’ERBA de Dunkerque
2000-2001 diplôme de créatrice textile infographe
Expérience
2001-2005 styliste coloriste pour le tissu d’ameublement
2005-2006 styliste chez des fabricants de tissu d’ameublement
2007-2010 animatrice en arts plastiques et textile au musée de la piscine.

Parcourt
octobre 2007 exposition « Mult égo » avec G Peumery, Maison des Association de Tourcoing
mai 2010 Réalisation de la cheminée à Palabres , La Manufacture des Flandres Roubaix
juin 2010 exposition « matière » avec G Peumery, Jardin communautaire, Lille
mai juin 2011 exposition «  nous cabanons, vous baraquez, je refuge », Atelier Galerie Bleu, Lille
juin 2011 participation au Bienvenue à Moulins Les marionnettes Géantes avec Jacky Marquet , Lille
juillet Aout réalisation du projet « habiter un jardin » avec le centre social du Faubourg de Douai, Valencienne
septembre 2011-mai 2012 résidence à Fresnes Sur Escaut avec Le Printemps Culturel et Le Musée Vivant des Enfants ( atelier et divers gestes artistiques dans la vie culturelle de la ville)
février 2012 participation au projet « visite d’ici là et de chachacha » de Bérénice Legrand, réalisation des « mailles », Dance à Lille.

Membre actif de l’association La ferblanterie,
mise en place des soirées Hazardous ( développer les connexions entre les différents membres de l’association, par la présentation de projets en cours, ainsi que de collaboration de plusieurs artistes ou artisans dûe au hasard)

Pin It on Pinterest