Performances

Compagnie ERRANCE BODHICITA Performance/Intermède
  • Julie Protopopoff  [danse]
  • Jean-François Collard [musique :didgeridoo, contrebasse, percussions]
Entracte , entre-deux, à la croisée d’espace-temps ponctués sans être conditionnés. Une empreinte se dépose, s’étire et se prolonge sur un sol tapissé. Rythmé ou suspendu  l’instant sonore  se fixe et se  dilue,  et le corps se creuse et s’amplifie pour accéder à sa mue. Bodhicita est une petite forme conçue pour être jouée au détour d’un chemin,au hasard d’une friche ou au creux d’un terrain vague.     Sandie Brischler: PERFORMANCE Body-Writing II, 2010 La performance joue sur la simultanéité de plusieurs éléments : Une vidéo fait défiler d´imposantes « listes de mots », qui se déroulent et recouvrent les espaces blancs, murs et sols (vidéo des dessins de l´artiste). Parallèlement, au sol, sur un long rouleau de papier, le corps évolue, tentant de laisser ses traces d´existence, ses interjections, et inter-agissant parfois avec la projection vidéo en devenant pour un instant surface « imprimable », sur laquelle on peut lire les mots et l´écriture projetés. Les champs lexicaux et leurs signifiants conduisent notre existence, nous déterminent en nous donnant une sorte de structure première. Les mots et leurs réseaux de sens sont comme des prothèses pour le corps, ils « réunissent », ils en sont la réunification, la réconciliation symbolique. Le corps avance dans cette interaction, laissant derrière lui des traces, des signes, des tentatives qui s´ébauchent sur le papier avec les mouvements. L´oeuvre réalisée au cours de la performance (ou le résultat, dessin de 6 à 8 mètres) reste comme un témoignage, et peut être exposée comme telle. Son: Trilogie de la Mort, Eliane Radigue (Part I)     Performer Stammtisch from ann guer on Vimeo.
Partager/Marquer