Lectures et divagations : Philippe SOUTAN

| Divagations| Lectures |

Je suis comédien*. Intermittent du Spectacle depuis près de 40 ans. Je n’ai pas tout fait, mais c’est tout comme. De Pause-Café aux Cordier, en passant par Moulin, Joséphine ou Navarro, quelques unitaires boudés par la ménagère de moins de cinquante ans, rôles divers sur maints longs métrages, du théâtre de rue chez les Picards de Compiègne, du théâtre d’objets sur Sénart, j’ai offert le plus souvent mon corps et ma voix à des auteurs, des réalisateurs ou des metteurs-en-scène, j’étais surtout un interprète… J’ai eu l’impression de me perdre aussi à Paris, ou dans Paris, alors je suis revenu voici une quinzaine d’années dans le sud Seine-et-Marne, région où mes grands oncles étaient cultivateurs. Et puis, depuis deux ans vivre ma petite quincaillerie artistique sur le Montois est devenu mon choix… par la force du quotidien. Je me pose dans le local avec la conscience d’une double interrogation. Quelle est la place de l’artiste dans notre société ? J’avais choisi la première chaise en entrant, j’ai regardé alors la rangée qui me cotoyait. La rangée de chaises. J’en ai reconnu une autre, de chaise dans la rangée de chaises qui me cotoyait, une autre chaise à la peinture plus nette,une chaise moins écaillée,  une chaise plus accueillante. Je me lève et je m’assieds sur cette chaise plus accueillante moins écaillée. A quoi pensais-je donc avant de changer de place ? Ah oui, quelle est la place de l’artiste dans notre société ? … et la deuxième question de la double interrogation dont j’avais la conscience en me posant dans le local est : qu’est-ce que la culture, ou quelle serait la culture prise en compte par les citoyens eux-mêmes sur leur territoire ? Enorme question !!! J’ai l’impression d’être resté une éternité sur ma chaise plus accueillante. D’autant plus que personne ne m’a rejoint sur le local. Sur une table basse au milieu du local quelques revues, la presse. Je l’ai relue quatre ou cinq fois, la presse, histoire de me faire une idée du local… seul sur ma chaise moins écaillée… Je vous propose maintenant de relire le petit texte ci-dessus en remplaçant les mots artiste par paysan et culture par agriculture. Et maintenant choisissez la plus belle chaise que vous pouvez trouver dans le local… et attendez que quelqu’un vous y rejoigne… Laissez infuser. Vous pourrez alors changer de chaise, changer de local, ou persister… J’anime deux ateliers théâtre au foyer rural de Donnemarie Dontilly, interviens dans les écoles et institutions sur les cantons alentour, jusque dans l’Aube et dans l’Yonne. Quelquefois je m’absente pour un film, un spectacle, jamais bien longtemps… Ma Compagnie « toujours rêvé des tracteurs » vient de voir le jour à Donnemarie-Dontilly avec le projet de petits spectacles de plein champ…

Merci à Geneviève de m’avoir proposé une chaise dans son local.


* Je suis aussi auteur, scénariste, documentariste, metteur-en-scène, ai excercé comme régisseur, assistant de réalisation, postier, sapeur-pompier, groom et pizzaïolo…

Samedi 15  juin 18h00 | 1 Départ place de la mairie sur le plan

Philippe-SOUTAN-bles-anciens

Philippe-SOUTAN-bles-anciens

 

Partager/Marquer